« Wild » – Témoignage poignant sur la force de la marche sur fond d’US et de rédemption

Il y a encore quelque mois je n’aurais jamais osé émettre l’idée que je pouvais être un tant soit peu sportive, je n’avais de repères que quelques randonnées ça et là, le plus souvent à cheval et quelques vacances au ski ou rythmées par des expériences de sports extrêmes. Depuis quelques temps j’ai commencé à entrevoir le sport comme la seule façon de m’extirper d’un quotidien trop lourd, j’ai commencé par la salle, concept autrefois obscur qui m’a semblé finalement fun, je me suis lancée dans des expériences de randos assez difficiles à Zion, à Moab ou à Bryce, pour enfin me lancer dans 15 jours de vraie randonnée, de celles où on marche tout le temps et tous les jours avec un refrain en tête lancinant « c’est quand que ça s’arrête ». De retour dans l’avion je suis tombée sur un article sur un livre qui vient de sortir en France : « Wild » de Cheryl Strayed dont l’histoire raconte l’épopée d’une journaliste qui il y a 16 ans entreprit de parcourir à pied le PCT, le « chemin des crêtes du Pacifique » qui va du Mexique au Canada en traversant la Californie, l’Oregon et l’état de Washington sur près de 1700km, un livre incroyable qui raconte comment un bout de jeune femme écorchée par la vie, les drogues, la disparition d’un proche et le cœur en miettes parvient à dépasser ses limites physiques et psychiques pour se lancer à corps perdu, seule, dans une aventure aussi dure que bouleversante, un véritable calvaire physique, écrasée par un sac trop lourd faisant écho au poids de ses propres souffrances, pour enfin prendre conscience du chemin parcouru au cœur des paysages sublimes de la côte ouest américaine. Un parcours où la marche devient rédemption et acceptation de la souffrance. Même si vous n’avez rien à faire de la randonnée et que les simples mots de « Quechua », « North Face » ou « bivouac» vous hérissent le poil, procurez vous ce livre car sous ses allures de roman tragi-comique de randonneuse, l’auteur devenue journaliste très connue aux États-Unis livre un témoignage intime et poignant sur le dépassement de soi .

Wild- Cheryl Strayed- aux Editions 10-18, sortie au ciné prévu le 14 janvier  2015 avec Reese Witherspoon

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment