There’s something about Moab…

moab arches

J’aime Moab, cette minuscule ville de trois rues qui concentre un nombre hallucinant de sportifs et d’aventuriers au mètre carré. Si vous avez vu dernièrement le  film de Danny Boyle « 127 heures », vous avez une petite idée de ce qui vous attend en terme de paysages et le film a définitivement contribué au succès et à la réputation  de cette ville même si les secours s’en seraient bien passé puisque les défis des inconscients ne cessent d’augmenter chaque jour. Moab : c’est avant tout trois parcs nationaux hallucinants : Canyonlands, Arches, Needles.  Ici tout est fait pour profiter de « l’outdoor » américain. Rafting, vtt, rando, trek, canyoning, spéléo, saut à l’élastique : vous n’avez qu’à choisir. A Moab on raconte ses aventures  dans l’un des pubs, concerts live en fond, serveuses  souriantes et junk food pour se remettre. Si vous aimez les aventuriers, fantasmes féminins en vue assurés pour les jeunes femmes célibataires.   Ce que moi  je préfère ? Sans hésiter Delicate Arch, cette immense arche en pierre de 20m de haut est hallucinante, on y accède par un sentier facile qu’ l’on chemine pendant une heure à peine, un peu plus pendant les grosses chaleurs puis on arrive à l’arche, à flanc de vide. Il est de coutume d’y aller pour le coucher de soleil, les personnes qui ont le vertige  comme moi se souviendront  de l’arrivée un peu  flippante. Moab c’est aussi le site de « Dead Horse Point » où se jettent Thelma et Louise dans leur final fracassant. On y découvre le Colorado ondulant entre les canyons rougeâtres. Il y a un esprit à Moab, un art de vivre en somme, une envie de profiter de la vie et de se dépasser. Le « Just do it » ici prend tout son sens…

Be first to comment