Shutdown : Briseur de rêves

Travailler dans le tourisme c’est accepter que son quotidien subisse en permanence les répercussions des  crises géopolitiques et les  aléas météorologiques.

Demandez à n’importe qui qui bosse dans un TO quelle a été sa pire journée de travail sur les 20 dernières années. Il  vous répondra : 1-le 11 septembre, 2- le volcan, 3- le tsunami.  On a tous les ans son lot d’intempéries : des cyclones, des feux de forêts, des inondations, des clients bloqués à l’aéroport, des clients déroutés, des ouragans, et aujourd’hui la fermeture de centaines de parcs nationaux, de musées et de la fameuse statue de la liberté.

Lorsqu’on a commencé à parler de la possibilité d’un shutdown la semaine dernière qui impliquerait la fermeture de tous les parcs nationaux aux USA,  on s’est tous dit que ça n’arriverait pas. C’est arrivé. Même si en soi, il n’y a vraiment pas de drame à déplorer, de victimes à pleurer et que la situation ne peut que s’arranger, cela touche  des milliers de personnes. Depuis les employés mis au chômage technique : 800 000 personnes qui ne savent pas s’ils pourront être payés jusqu’aux clients incrédules qui voient leur rêve leur passer sous le nez.

Ce n’est évidemment pas la fin du monde de ne pas voir le Grand Canyon mais certains économisent  des années, « l’Ouest Américain, c’est le voyage d’une vie vous comprenez » .  Les réactions des voyageurs s’enchaînent,  certains hurlent  qu’il faut rouvrir immédiatement les parcs, certains pleurent pour le Grand Canyon qu’ils ne verront jamais, certains donneraient n’importe quoi pour qu’Obama cède et qu’ils rouvrent au moins Yellowstone. .. Et puis il y a cette dame qui a un petit restaurant dans le parc de Yosemite, cette dame qui se faisait une joie de fêter le 123e anniversaire du parc mais voilà il n’y aura personne pour célébrer cet anniversaire et comme le parc vient à peine de se remettre des feux déments qui l’ont paralysé tout le mois d’août, la restauratrice ne sait pas si elle pourra garder son restaurant ouvert.

Il y a aussi ceux qui ironisent en rappelant une anecdote croustillante : c’est lors du dernier shutdown en 95 qu’un certain Bill a rencontré une certaine Monica dans les bureaux de la maison blanche. Eh oui les stagiaires étaient les seuls à travailler…

En attendant, système D pour les voyageurs qui gardent le moral et qui ont quand même la chance d’être aux US, il y a des parcs d’état à visiter qui sont magnifiques même s’ils sont moins prestigieux.  Suivez le guide :

http://www.visitutah.com/parks-monuments/state-parks/

http://roadtrippers.kinja.com/government-shutdown-ruin-your-vacation-try-these-parks-1436477384

 

 

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment