Mes 3 petites séries coup de cœur du moment

Je regarde tellement de séries qu’il m’est arrivé de me dire que j’aimerais vivre dans l’une d’elle, que j’aimerais écrire les chansons dans Nashville, que j’aimerais être adoptée par la famille de Brothers and Sisters ou pourquoi pas m’évader avec ce cher Michael Scoffield de Prison Break.

Oui oui vous voyez exactement de quoi je veux parler.

Dernièrement, loin des énormes productions à la GOT ou Walking Dead, certaines séries américaines ont évolué vers des scénarios plus intimistes, plus réalistes et plus touchants.

Ma préférée et de loin, mon coup de coeur depuis des années quand on me parle de séries bien écrites, c’est Girls. J’en avais déjà parlé et je pourrais en crier les louanges pendant des heures. Pour une fois on y touche aux sujets les plus justes, sans édulcorants ou bombes acidulées qui ne nous ressemblent jamais. Girls c’est moi, c’est vous, c’est votre meilleure copine ou celle qu’on adorait au lycée, celles qui osent et qui s’assument. C’est aussi les looks improbables de l’héroïne, son côté déluré, trash à la limite du pathétique mais qui fait écho en nous à chaque épisode avec la plus grande tendresse.

o-GIRLS-SEASON-2-EPISODE-7-RECAP-facebook

La deuxième qui fait un joli carton sur Netflix, produite également par Judd Apatow c’est Love, ou la rencontre entre deux paumés sur fond de Los Angeles et d’Actor’s studios. Lui est tout sauf sexy, elle est complètement barge et les potes geeks complètent ce tableau étrange pour une série encore une fois très juste et bien bien loin du côté m’as tu vu, show-off d’une certaine Californication.

love-serie-sur-netflix_5517541

Enfin la dernière et pas des moindres, aussi sur netflix, c’est Master of None, un petit bijou de scénario, un vrai talent comique du personnage principal, dejà fort connu aux US pour ses one man shows et ses apparitions télés. Ici les héros sont  indiens, asiatiques, se rencontrent sur Tinder, galèrent de casting en casting ou jugent leurs parents avec toute la tendresse qu’on acquière à la trentaine.

masterofnone3_3492672b

Des séries sur des gens normaux qui touchent juste, vraiment juste. Et en ce moment ça fait vraiment du bien.

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

2 Comments

  • Répondre avril 9, 2016

    benedicte

    Salut Julie, je vais suivre tes conseils, cool car je n’avais plus rien à regarder ^^
    j’ai été emportée par Nashville !! acteurs, scénario, musiques et le charme fou de Deacon

    j’espère que l’effet sera similaire sur ces nouvelles séries
    tu les regardes en VO ?
    moi oui, c’est fou comme je progresse en anglais depuis..
    ps : je pars bientôt vivre aux States, je suis impatiente et quelque peu effrayée en même temps de ce changement, mais je retrouve mon frère qui vit là bas depuis 10 ans

    • Répondre avril 9, 2016

      Julie

      Bonjour Benedicte ! Quelle chance de partir vivre là bas !j’imagine que ce sera un grand changement mais tellement de choses à découvrir ! je regarde toutes les séries en vo oui, ça me fait progresser aussi. Girls c’est vraiment unique, c’est par moment choquant mais par moment totalement émouvant, vraiment très bien et dans la lignée de Nashville (où je suis folle amoureuse d’Avery) j’avais adoré il y a quelques années Brothers and Sisters que je te conseille vivement si tu ne l’as pas vu !!

Leave a Reply