Où faire du Running aux US ?

Vous l’avez sans doute remarqué, le jogging n’a jamais été aussi à la mode, d’ailleurs maintenant on ne dit plus jogging, on dit Running. Tous les magasins ont flairé le créneau et se mettent à vendre des collants colorés, des brassières et des débardeurs sexy. Il y a même Stella Mac Cartney qui fait des collections chez Adidas tandis qu’on s’achète des chaussures hors de prix même quand on court une fois par semaine. Je vais vous dire un secret, moi aussi j’ai succombé au virus même si je n’avais pas couru depuis le lycée. Et puis comme prévu j’ai trouvé ça horrible, 99% de souffrance pour 1% de plaisir mais je persiste, enfin j’essaye, si tout le monde trouve ça cool, je peux le faire. (Vive les débuts d’année et les résolutions auxquelles on croit encore). Et puis j’ai repensé à tous ces endroits que j’ai visités aux US et je me suis dit que le cadre là bas m’aiderait beaucoup. D’ailleurs c’est aux US dans les années 70 que le running est vraiment né et aujourd’hui on voit même des jeunes mères qui courent…en poussant leur poussette.

Voilà les endroits où il faut absolument aller courir :

  • Laurel Canyon, à LA, non loin de Laguna Beach, dans la pampa, un trail sauvage qu’on voit dans de nombreux films. En général on y trouve aussi des cadavres dans les bouquins de Michael Connelly (spéciale dédicace à N.).LC_LAUREL_CANYON5
  • Venice Beach, on longe la plage jusqu’à Santa Monica au milieu des rollers, des skaters, des gars qui s’entrainent au basket et des boutiques vintages. Les puces en bord de mer. So hype.venice
  • Central Park, mythique, lorsqu’on court le long de la barrière avec vue sur la skyline, c’est sans doute le parc le plus connu des US pour courir, ce n’est pas pour rien que le marathon s’y termine.nyc
  • Miami South Beach, pour se montrer, pour se la jouer ou pour essayer de s’affiner en vue de la prochaine soirée hyper glamour, on court le long de la plage entre quartier art déco et pin up. Messieurs, je vous préviens, préparez les abdos, ici on court torse nu et  il y a de la concurrence.running-large
  • Les highlines : tout comme Paris, New York a la sienne et bientôt ce sera le tour de Chicago. Les anciennes voies ferrées deviennent pistes de jogging, on regarde la ville de haut. Les meilleurs spots pour les citadins.highline-nuit512744a75f3e5
  • Portland et son sentier Leif Erikson dans Forest Park, une route de terre de plus de 18km qui court dans un parc superbe.Leif_Erikson_Drive,_Forest_Park,_Portland_Oregon_01
  • La Silver Strand , un bras de sable qui sépare la ville de San Diego du Pacifique. Le cadre est absolument grandiose, les gratte-ciels d’un côté, l’ océan de l’autre.                                                               strand_map
  • Les marches du Philadelphia Museum of Art de Philadelphie, pour rejouer la scène culte de Rocky où il monte les marches avant de lever le poing vers le ciel bien sur. D’ailleurs je ne sais pas si vous avez suivi mais 4 jeunes qui s’amusaient à reproduire la scène mythique de film y ont croisé Stallone himself la semaine dernière, de quoi faire le plus improbable des selfies et le plus cool aussi.      rocky-movie-philadelphia-scene-training-runningsylbvester-stallone

Et puis si vous avez l’occasion d’aller aux US, profitez-en pour dévaliser un outlet. Là bas, les prix des accessoires de sport sont juste incomparables avec ici.

 

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment