Mon premier match de NBA à New York

IMG_1220  Tout d’abord je tiens à vous prévenir, cet article n’est pas destiné aux gros fans de sport, j’y connais rien, j’assume donc ne m’en voulez pas si j’écris des choses qui vous semblent fausses. Là où je suis incollable c’est en sport/people, je sais qui couche avec qui, qui est l’ex de qui, où ils habitent, combien ils gagnent et s’ils tournent des pubs pour H&M mais pour le reste je suis assez nulle. Cela étant dit je voudrais vous parler de ma première expérience de sport aux USA : un match de basket au Madison Square Garden à New York. J’en rêvais depuis longtemps, c’était dans ma bucket list entre plonger dans la cage aux requins blancs en Afrique du Sud et voir Portland en Oregon. J’avais depuis toute petite entendu parler de l’ambiance démentielle qui règne pendant les matchs et j’avais comme tout le monde des images en tête des séries américaines avec les cheerleaders, les sachets de pop corn géants et les gros doigts en mousse.

IMG_1224IMG_1225

IMG_1226

Je savais que j’allais à New York, j’ai donc pris une place de Basket pour une affiche qui me semblait pas mal : Les Knicks de NYC vs les Heats de Miami. Certaines personnes qui s’y connaissent m’ont dit que les Knicks n’étaient pas qualifiés pour les play-off et que du coup il n’y avait plus d’enjeu pour eux. Seulement voilà je suis à New York alors je me vois mal soutenir Miami donc tant pis, à la vie à la mort, les Knicks je vous aime. Pour les soutenir j’achète même la plus belle casquette de la boutique, vous savez celle qui vous plaît trop sur le moment mais que vous aurez du mal à reporter ailleurs, voilà celle là. La place coûtait $70, c’est pas rien et j’étais au dernier rang. C’est vrai qu’on voit bien de partout mais j’étais du coup un peu coupée de l’ambiance.

IMG_1230

IMG_1233

 

 

 

 

 

Le match commence, je suis surexcitée, les pom pom girls font leur show dans le noir avec des costumes à led qui brillent, bon… on est pas au Cirque du Soleil mais c’est sympa quand même, les gens applaudissent et agitent leurs gros doigts en mousse dont je ne comprends plus vraiment l’intérêt. Et puis ça y est les joueurs rentrent sur le terrain et se mettent à jouer, c’est cool, ils mettent panier sur panier et puis au bout de quoi, disons 10mn le match s’arrête. Je ne comprends pas et demande à ma pote qui m’explique que c’est un temps mort et là commence ce que j’appellerais ici « l’entertaining made in USA » ou j’ai envie de dire : « tout et n’importe quoi ». Toutes les dix minutes environ, une nouvelle animation bat son plein, un véritable show… on a eu le droit à : l’hommage aux vétérans, l’hommage aux joueurs au chômage, les vidéos prises dans les tribunes où des gens dansent, s’embrassent ou chantent, une machine géante à lancer des t-shirts (beau fou rire quand le mec devant moi reçoit une taille 10 ans alors qu’il fait au moins 1m90), une vidéo en direct live qui montre les stars dans la salle et là…. déception, point de Spike Lee ou Matt Damon, il y avait juste le beau gosse de la nouvelle série This is us et le petit asiat de Very Bad Trip…

IMG_1228 Le match reprend et alterne donc comme ça pendant 2 bonnes heures, à des moments je ne sais même pas comment les joueurs peuvent se concentrer tellement la musique est insupportable car oui ils jouent en musique. J’imagine que quand  on signe en NBA on sait tout ça mais comparé au sport ici ça dénote vraiment. Après la première mi temps, mes nouveaux chouchous les Knicks perdent fatalement et là surprise je vois des flots entiers de spectateurs se lever et partir. Ils n’attendent pas de partir pendant le lancer de t-shirt, non non ils se lèvent et partent quand les joueurs jouent, j’ai trouvé ça triste. D’ailleurs je remarque qu’à côté de moi dans les gradins plus personne ne regarde le match, les filles devant moi lookées en tenue de soirée se racontent leur journée comme si elles étaient devant la télé, deux sont même sur Tinder. Puis le match se finit, chacun rentre chez soi, je récupère mon sac à la consigne entre deux mecs qui récupèrent des couteaux (really ?). Je reste contente de l’expérience même si pour le moment cela n’a pas fait naître une passion en moi.

IMG_1231

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment