Un jour j’irai à Portland

Dans la vie on m’a toujours répétée qu’il fallait avoir un but. En matière de voyages, moi j’appelle ça un « but ultime ». A 16 ans c’était d’aller à New York, à 25 à Vegas, à 30 ans si on me demande où j’ai envie d’aller, là, maintenant, tout de suite, il y a de fortes chances que je vous réponde : Portland.

Portland est la ville des hippies et des hipsters, le royaume des écolos et des punks, la ville la plus tendance en matière de développement durable et le plus bel exemple au monde en matière d’innovations en tout genre. Portland c’est  la ville qui recycle tout et qui a fait du vélo son moyen numéro un de locomotion, transformant les bus inutiles en boutiques de fringues vintages. Ici on achète tout d’occaz ! A commencer par ses livres dans l’une des plus grandes librairies qui existe aux US : Powell’s City of books.  A Portland on mange  bio et  le simple fait de faire son  marché devient un art de rue.  Depuis quelques années à Paris on assiste à la naissance des Food carts , ces petits camions où de grands chefs cuisinent et qui se déplacent.  Un peu comme le camion de glace de notre enfance mais avec un vrai chef à l’intérieur. Eh bien à Portand, le buzz est passé depuis longtemps,  il y a 600 camions de ce genre. Pas moins.  A Portand,  les gens sont un peu fous et s’en vantent, ce n’est pas pour rien que leur slogan est « Keep Portland weird », ils ont des potagers sur les toits des immeubles, ils viennent de New York, de San Francisco ou de LA et se payent leur club med gym  en pédalant plus vite. Imaginez une salle de sport où l’électricité est produite par les vélos électriques. Plus vous pédalez, plus vous fournissez de l’énergie à la salle et moins votre abonnement est cher. De quoi se motiver à pédaler ! Portland c’est aussi le jardin aux roses avec ses centaines de variétés, juste superbe, c’est une scène musicale qu’on adore, les Dandy Warhols en tête.

Je pourrais continuer des heures à vous vanter mon but ultime, je pourrais aussi dire que Portland est à 1h30 seulement de la mer, que malgré ce que dit Chattam y a pas de serial killer, enfin j’espère (cf : la trilogie du mal- Maxime Chattam), que les donuts là-bas ont des formes de monstres bizarres et que même s’il pleut tout le temps, Portland c’est juste le paradis des gens cools et qui s’assument.

Mon nouvel eldorado à moi.

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

5 Comments

  • Répondre mai 24, 2014

    maya

    Oregon ou Maine? Au regard de la description je suppose que c’est Portland Oregon…..

  • Répondre mai 24, 2014

    maya

    Moi, mon but post 30 ans, c’est Seattle…..

  • Répondre décembre 4, 2015

    Julie

    Alors venue depuis à Portland? On t’attends quand tu veux pour te faire visiter 🙂

    • Répondre décembre 4, 2015

      Julie

      je ne manquerai pas de te faire signe !!

Leave a Reply