J’aime pas les robots

Robot- droits Sofia Ortun

A bien y réfléchir je n’aimais déjà pas les robots petite, 6PO m’a toujours gonflée, r2d2 j’en parle même pas. A bien y réfléchir, je n’aimais pas non plus nono le petit robot ami d’Ulysse. Récemment les hubbos suédois envahissaient notre quotidien sur Arte, flippants à souhait…Non le seul robot que vraiment j’aime bien c’est Sony dans Irobot. Voilà pourquoi moi-même j’ai complètement craqué quand, seule, je me suis décidée à aller voir Pacific Rim. J’étais un peu dans cet état d’esprit où après une journée compliquée on se dit « je veux pas réfléchir ». Là c’est sûr que je n’ai pas réfléchi. Au bout de 10mn j’avais envie de partir, et il me restait bien 2h à tenir. L’enfer a commencé. D’abord posez des monstres tout droits sortis de Godzilla, des têtes de requins marteaux en plus. C’est le moment où ne lisez pas si vous voulez voir le film. Vous ne voulez pas, alors on continue, faites nous rêver avec un monde « outsider » entre Subway et Matrix 3, sortez les violons à la Armageddon en mode « sauve la planète mon fils, mon frère ou encore mon père »  et surtout apportez une trame sentimentale aussi insipide que revue mille fois entre un beau gosse blond musclée et une petite nana fragile qui sait bien se défendre. On se demande ce qui a pris à Guillermo del Toro …ou peut être ai- je perdu mon âme d’enfant. Voilà ce que les défenseurs du film m’ont dit. Vraiment ? Oui peut être, enfin faisant partie des fans inconditionnels d’Harry Potter j’imagine que mon âme d’enfant est encore là. Peut-être le geek assis à côté de moi et qui remuait sa jambe en pouffant y est pour quelque chose aussi, peut-être est-ce  la 3D insupportable qui m’a donnée la migraine du siècle, peut être mon âme d’enfant en a juste marre d’être abreuvée de navets à centaines de millions de dollars. Ce n’est pas de la déception, non juste une mauvaise soirée devant un mauvais film. Et puis toute façon j’aime pas les robots.

Be first to comment