Jack Bauer is back…Oui mais…

Des années qu’on attendait,  on avait jamais vraiment cru au final de la saison 8 qui ressemblait plus à Kill Bill qu’à 24. On a attendu un film, abandonné pour des raisons de budget, on a bien essayé de se mettre à touch la nouvelle série de Kiefer Sutherland… Mais non impossible d’accrocher donc quand on a entendu parler d’un retour de 24, on s’est mis à trépigner comme un enfant de 5 ans la veille de Noël. Canal+ a sorti le grand jeu, la diffusion en temps réel avec les Etats -Unis… oui enfin c’est juste 2h40 du matin pour nous … D’un autre côté, on se souvient comme si c’était hier de la folie des marathons 24, des potes qui racontaient avoir maté la saison 1 en 24h d’affilée, je me souviens de ma crise au vidéo club, il y a presque une décennie quand au bout de 8 épisodes ils n’avaient pas la suite à me donner !

Nous y voilà… Enfin…L’épisode commence, on n’est plus à la CTU mais à Londres, mouai, on aimait mieux les aventures de Jack à LA, à voir… On attend de voir quel perso sera encore là. Pas grand monde pour le moment, Audrey rescapée par miracle des taules chinoises où on l’avait laissée captive, son père qui semble atteint d’Alzheimer, on cherche d’autres têtes connues mais voilà il y en a eut un tel carnage dans 24 qu’ il ne reste plus grand monde à part Chloé bien sur, qui nous a fait une tête à la Lisbeth de Millenium, tellement imitée que c’est même pas fun et puis l’histoire recommence et on retrouve ce qu’on aimait tant dans 24, le générique ! l’écran qui se divise au moment des pubs, les traitres, les séances de torture, les bombes, les drones et le fameux « now » de Jack. Mais tout ça nous laisse un peu tiède devant lécran, Je ne sais pas si je suis déçue ou juste lassée du concept qui finalement est toujours le même à l’heure où on aime les nouveautés telles que True Detective.

24, un baume au cœur pour les nostalgiques mais de gros doutes sur la nécessite de cette suite. Sauf s’ils arrivent à nous surprendre et le challenge s’avère difficile pour les fans que nous avons été. Pour ma part j’attends le retour de Tony… le reste…

24-Live-Another-Day-618x400

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment