Ils n’auront pas de kinders à Noël

Le chocolat préféré des enfants, celui qu’on a tous adoré quand on était petit et que parfois on achète pour soi en cachette, le Kinder est banni des États-Unis. Enfin pas tous les kinders, juste le meilleur, le plus cool, le Kinder surprise.

Incroyable mais vrai les petits américains n’ont jamais eu le droit à la découverte de la surprise, ni même passé 3h à essayer de monter le mini jeu, ni fait collection des Schtroumpfs et autres figurines en forme de tortues.  Et les adultes n’ont donc jamais fait non plus de soirées kinders. Quel dommage…

 

Pourquoi cette interdiction ?

En 1938, Washington interdit «  la vente de toute sucrerie contenant en son sein un jouet» au travers d’une loi : la Federal Food Dry and Comestic Act . La peur des américains venant du risque pour l’enfant de s’étouffer avec le jouet, voire avec l’œuf en plastique entourant le jouet au cas où ça viendrait à l’idée à quelqu’un de gober l’œuf en entier. On pourrait penser à une blague mais non les américains sont extrêmement sérieux.  Ferrero (la  marque distributrice où on rêve tous d’avoir un membre de notre famille qui y travaille et nous couvre de sucreries avant de nous inviter aux soirées de l’ambassadeur)  va aller jusqu’à faire signer des pétitions aux consommateurs  en 89, 97 et même en 2012 mais n’arrivera jamais à faire entendre raison au gouvernement.

Même la mention « interdit aux moins de 36 mois » a été refusée.

Recel de Kinders aux Etats-Unis

Qui dit interdit dit contrebande, il y a donc de la contrebande et du recel de kinders aux USA, il faut le savoir et là on ne rigole pas. Un kinder surprise dans le sac à main c’est $300 d’amende et si vous décidez d’en ramener une cargaison le risque est de plusieurs heures au poste et plus de $2500 d’amende. Véridique. Et,  ce n’est pas tout, les œufs sont détruits à la saisie.

D’autres concurrents  ont bien essayé de s’implanter aussi sur le marché mais pour le moment la loi reste inflexible et la contrebande de kinders continue. 25 000 kinders ont été saisis l’année dernière aux aéroports après Noël, une période particulièrement sensible selon les douanes américaines.

508_00145177714

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment