I Love You Girls !

A l’heure où la série Girls revient avec une saison 3 sur HBO, je ne peux m’empêcher ici de crier mon admiration à  Lena Dunham, sans hésiter la nana la plus cool du monde et la meilleure amie dont on rêve tous. Si vous venez de Mars et que vous n’avez jamais entendu parler d’elle, sachez qu’elle a en quelques années révolutionné la série girly en produisant, écrivant, réalisant et jouant  le personnage d’Hannah dans Girls.

Le tout à 27 ans à peine.

Girls est l’anti Sex and the City et Gossip Girls. Au départ, le scénario est un peu le même, la vie de 4 copines new-yorkaises entre boulots, mecs et familles. Sauf qu’ici on est loin des penthouses et des hôtels particuliers de Gossip, les filles vivent en coloc à Brooklyn, galèrent de jobs minables en stages sous-payés, enchainent des relations amoureuses plus ou moins désastreuses et expérimentent la vie avec une vérité déconcertante.

Si Carrie Bradshow écrivait des livres sur les hommes et les relations amoureuses, Hannah, elle, écrit sur ses expériences de vie et compte bien en vivre.

Tour à tour comique, ridicule, pathétique, voire carrément glauque, Lena Dunham nous livre un portrait sans concession de la jeunesse américaine et n’hésite pas à se mettre à nu (au sens propre comme au figuré) dans des situations cocasses et parfois poétiques. On est choqués, on détourne les yeux de scènes de nudité ou de sexe trop réalistes, on se prend à détester les personnages masculins comme on en voudrait au mec de sa meilleure copine avant de leurs pardonner pour leurs touchantes faiblesses.

Le plus fort avec Lena, c’est que du haut de son très jeune âge, elle a mis Hollywood à ses pieds et pour une fois elle n’a pas un physique de top model mais un corps passe partout, pas très gracieux, des bourrelés qui font mal et qu’elle ne cache pas,  et surtout un look absolument improbable. Il faut croire que son humour et son franc-parler ont détonné puisque Girls reçoit prix sur prix depuis maintenant 2 ans, que Lena prépare une nouvelle série, qu’elle foule les tapis rouge des plus grandes cérémonies américaines en ne se prenant jamais au sérieux, même en robe de grand  couturier et qu’elle pose très fièrement en une de Vogue ce mois-ci, rien que ça.

Dieu que c’est bon et rafraîchissant d’y voir enfin autre chose qu’un ange échappé de la secte Victoria.

Girls – A suivre sur HBO et sur Orange series  ** Lena Dunham – A suivre sur Twitter

20449983.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxlena-dunham-girls-wins-best-comedy-series-at-golden-globes-2013-12

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment