Du cote de Muir Woods

Hier j’ai revu “Planet of the Apes – The Origins”, j’adore ce film. Peut être parce que le singe a une tête humaine (c’est le même acteur qui joue Gollum, ceci explique cela), peut être parce que c’est hyper bien fait et que la scène du Golden Gate était juste énorme au ciné. Bref j’assume, j’ai toujours aimé les blockbusters et j’étais aussi très attachée aux tous premiers « planètes des singes » qui m’ont beaucoup intriguée quand j’étais petite. Hier soir je regardais donc mon histoire de singes et je me suis mise à sourire au moment où ils débarquent à Muir Woods.

Muir Woods ce serait pour un parisien l’équivalent de la forêt de Rambouillet, la forêt la plus proche de San Francisco en somme, à quelques kilomètres à peine. Sauf que cette forêt n’est pas comme toutes les forêts, c’est un monument national, une forêt de séquoias côtiers appelés Redwoods qui atteignent pour certains 70m de hauteur. Si bien qu’à certains endroits, les arbres sont si hauts et si impressionnants qu’ils cachent la lumière du jour. On s’y promène sur des sentiers pédestres au milieu de ces arbres millénaires, guettant parfois un écureuil, une salamandre, voire même un coyote ou un lion des montagnes à moins que ce ne soit l’une des 69 espèces d’oiseaux qui vit ici.

Le cadre est mystique, finalement beaucoup plus proche de la forêt enchantée de nos rêves que la non moins célèbre forêt de Brocéliande. Ne manquez pas le Séquoia à feuilles d’if de 800 ans qui s’écroula dans la Cathedral Grove du parc. Il est toujours étendu là. Avec ses 60m vous ne pouvez pas le louper.

Si cette forêt ne vous dit rien, peut être vous rappelez vous de cette séance géante de poursuite avec ewoks dans le retour de Jedi. Vous situez ? C’était là.

Si j’étais californienne et que j’avais la chance de vivre à SFO, j’irais le dimanche matin à Muir Woods afin d’éviter les foules estivales puis j’aurais le choix entre l’adorable village de Sausalito pour flâner l’après-midi,  pique-niquer à Stinson Beach juste à côté ou bien pourquoi pas pousser jusqu’à la Napa Valley pour une après-midi de dégustation de vin. Ce serait cool la vie de mes rêves en Californie.

Muir Woods -$7 l’entrée.

 

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment