De l’importance d’écouter de la bonne musique aux US

 

 

Vous avez prévu un roadtrip aux US, dans l’Ouest ou ailleurs, vous avez tout prévu : les hôtels, la voiture, les activités, les outlets , les bars, les spectacles, les converse à ramener…Surtout n’oubliez pas la chose la plus importante, qui amènera une dimension énorme, quasi mystique à votre voyage : la musique.

Quel que soit vos goûts,  certaines chansons se prêtent tellement bien à l’exercice qu’elles semblent avoir été écrites pour cela. Si à Las Vegas on aimera réécouter les standards de Bon Jovi, allez savoir pourquoi il est encore une méga star là-bas, dans l’Ouest on se fera sa compile de tous les plus gros succès des années 70, un bon conseil, prenez avec vous la BO du film Forrest Gump qui regorge de merveilles. Aretha Franklin , the four tops, Bod Dylan, les Doors, le sublime  “Sweet Home Alabama” de Lynyrd Skynyrd  ou encore “Fort what’s it worth” de Buffalo Springfield.  Un merveilleux souvenir : « Money for Nothing » de Dire Straits à fond les ballons en arrivant à Monument Valley.  Après on  peut aussi adapter sa musique à la région que l’on traverse.  Pour la Californie : the Mamas and the Papas pour chanter à s’arracher  la voix  sur « California Dreamin » et les Beach Boys Of course ! En Californie on aimera aussi se jouer caïd dans Long Beach sur Tupac et son inoubliable « California Love » qui n’a jamais cessé d’être un tube à LA.  http://youtu.be/uWbXQQG9B6c.  Dans les forêts étranges d’Oregon on se laissera bercer au son de Depeche Mode et de Pink Floyd, Sur la côte Est on se passera Alicia Keys e son célèbre « Empire State of Mind » avant de fouler les quartiers de Detroit et de Chicago au bon son d’Eminem.  Je me rappelle avoir roulé des heures dans les déserts arides de Tucson au Sud Arizona avec en boucle  « A horse with no names » de America, remuant la tête nonchalamment tandis qu’autour de nous  il n’y avait que des cactus et coyotes à perte de vue. Mystique. http://youtu.be/zSAJ0l4OBHM

Pas de panique si vous avez oublié, certaines radios sur place diffusent des bons standards de rock mais un conseil le temps passé à préparer ses compiles avant de partir vous sera rendu au centuple.

http://youtu.be/nr2enzcl83o

juke box

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment