Mon gros coup de cœur pour Aspen

J’aime bien le ski, ça fait partie de ces sports qu’on ne fait pas souvent (surtout quand on est parisien) mais qu’on a toujours du plaisir à reprendre année après année. Alors quand on aime le ski, qu’on aime les US et qu’on aime les journaux people, il  y a un endroit dont le nom est si doux à l’oreille qu’il en est presque enchanteur. Cet endroit c’est Aspen et je ne mentirais pas en disant que c’est peut être la station de ski la plus prisée au monde. En tout cas elle fait sans doute partie du top five en la matière. J’ai ai eu la chance d’aller à Aspen il y a quelques mois, il n’y avait pas encore de neige, et les arbres qu’on appelle Aspen trees avaient pris leur couleur dorée. Il n’y avait pas grand monde dans les petites rues de ce village, mais il n’y avait que du beau monde. Ici les plus grandes stars de la planète ont leur chalet et  sous ses briques de ville minière du 19ème siècle il y a plus de richesse que dans tout l’état du Colorado.

P1040150P1040149

P1040154P1040153

Ce qui m’a frappée comparé à nos stations en France c’est qu’il n’y avait aucune faute de goût, aucun building des années 70 venant dénaturer le paysage. A Aspen, les boutiques de luxe se fondent aux autres dans des petits bâtiments en briques, les boutiques et les boulangeries bobos ont trouvé place dans des  chalets en bois colorés, au restaurant, on vous explique que Kate Hudson était là la semaine dernière, et quand les gens un peu bourrus se marrent au bar en tshirt de rugby, à renfort de girafes de bières, on vous glisse à l’oreille qu’ils sont milliardaires et que c’est leur repère. Une ville pour riches en somme mais où on se sent étrangement bien et étrangement à sa place. Car il faut dire qu’à Aspen, on vient surtout pour le outdoor, le ski  bien sur mais pas que car le lieu le plus connu du coin est un lac parfait à la couleur émeraude entouré de montagnes parfaites. Le site s’appelle Maroon Bells et il parait que ce sont les montagnes les plus photographiées des Etat-Unis. Quand on vous vante quelque chose comme ça, qui plus est aux USA où il n’y a pas une seule ville qui ne se targue pas d’avoir elle aussi le monument, l’église ou  le pont le plus photographié des Etats-Unis, on part vers Maroon Bells avec l’esprit critique. Après tout un lac reste un lac et on en a de très beaux nous aussi dans le Jura. Seulement voilà, rien ne vous prépare au sentiment de plénitude qui vous submerge quand soudain le lac se dessine sous vos yeux ébahis. Le paysage est à couper le souffle. Une carte postale et les photos bien souvent trop vides d’émotion ne peuvent lui rendre hommage. Si on rajoute qu’au Colorado ils ont parait-il la plus belle qualité de poudreuse au monde  alors on se dit que ce serait quand même une sacré chance de pouvoir venir  y skier un jour.

P1040208P1040196P1040193P1040191P1040179P1040172

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

Be first to comment