Un amour de Louisiane

C’est le plus français des états américains et sans doute le plus attachant. Une réalité nous émeut lorsqu’on s’y intéresse, la culture cajun disparait peu à peu au fur et à mesure que les jeunes partent pour un avenir qu’ils envisagent ailleurs. Heureusement cet état vieillissant en mal d’amour qui a tellement souffert après l’ouragan Katrina connait un boom depuis quelques mois. Les films sans doute, de Django à 12 years a slave, les séries avec True Blood et le sublime True Detective, petit bijou d’esthétique. C’est peut être aussi ce besoin de retrouver des racines et des valeurs dans un état sans artifice, comme mis à nu devant nos yeux d’européen. Ici, le cachet est partout, dans chaque magnolia, dans chaque jardin, dans ces images qui nous assaillent lorsqu’on prend la route entre plantations historiques démesurées des anciens riches propriétaires et les cahutes en taule des ramasseurs de coton. La Louisiane c’est  la Nouvelle Orléans et son vieux carré français, ses balcons en fer forgé et son tramway nommé Désir. C’est aussi les beignets dégoulinants de sucre de glace du Café du Monde, les beignets d’écrevisse et les épices cajuns qui nous font saliver d’ici. C’est les bayous bien sur et les chênes majestueux qui se torturent sous leur mousse. C’est les alligators tout autour, les hérons et les ratons laveurs que l’on découvre dans les eaux tranquilles, où on se laisse glisser en barque en écoutant les poèmes du Vieux Sud. Celui d’antan qui a tellement souffert. La Louisiane c’est les clubs de jazz et de blues, les orgies de musique noire, l’origine de tout ce qui a jamais existé depuis en soul ou même en R&B. Et que dire des vieilles légendes du quartier de Tremé. Celui qui vit naitre Amstrong entre prêtresses vaudous et gris gris oubliés.

maison-jardin

french-quarter

Un jour un américain m’a dit que j’étais définitivement plus américaine que lui. Sur le coup j’ai souri, maintenant que j’y pense je crois qu’il avait raison. Je ne regarde quasiment que des films américains, je m’abreuve de séries américaines, j’ai un t-shirt I love NYC et un mug par état américain, je regretterai toute ma vie de ne pas avoir été à un bal de promo, je parle moitié anglais moitié français quand je reviens d’un voyage, je comprends le rêve américain même si parfois je le condamne. J’aime les US, j’en ai fait mon métier, je leur dédie ce blog.

2 Comments

  • Répondre novembre 15, 2015

    benedicte

    Bonsoir Julie, j’aime beaucoup ton blog, tu écris de beaux textes et j’admire ton talent d’écrivain. Je suis comme toi j’aime beaucoup les états-unis, je trouve ce pays merveilleux et j’aimerai tellement y vivre, mon frère est installé depuis 10 ans dans l’état de Washington. N’as-tu jamais pensé à t’y installer ?
    Excellente soirée et continue à alimenter ton superbe Blog
    Benedicte

    • Répondre novembre 16, 2015

      Julie

      Merci beaucoup Bénédicte! ça me fait tellement plaisir ! c’est marrant que tu me parles de l’état de Washington car j’en rêve, c’est avec l’Oregon un etat que je souhaite au plus vite visiter ! Je rêve d’aller à Seattle et dans les San Juan ISlands voir les orques. Pour le moment pas de projet de m’expatrier aux USA, peut être un jour si j’ai une vie de famille, je franchirai le pas, pour le moment je profite de PAris mais j’avoue que j’y pense souvent. Peut être tu pourras à ton tour rejoindre ton frère là bas ! où vit il ? A bientôt

Leave a Reply